Histoire de la commune

FABREZAN

Village des Corbières entouré par un vignoble et traversé par l’Orbieu, Fabrezan se situe à une trentaine de kilomètres entre Narbonne et Carcassonne. Ce site touristique de 1300 habitants accueille chaque année de nombreux visiteurs. Ce village pittoresque est aussi le lieu de naissance de Charles Cros, poète inventeur du XIX° siècle ; un musée lui est d’ailleurs consacré.

Joli petit village, baigné par l’Orbieu, entouré de larges avenues aux magnifiques platanes centenaires. Son territoire fertile produit un vin très estimé.

L’accueil des Fabrezanais est chaleureux ; aussi de nombreux gîtes ruraux pourront vous héberger, pour que vous puissiez profiter pleinement du soleil et des chemins de randonnées.

Ancien village médiéval, Fabrezan était autrefois fortifié. On y voit encore d’importants vestiges de fortification et une haute et puissante Tour.

fabrezan-le-d358

SON HISTOIRE

Les Armoiries

3 fleurs de lys d’or sur chef d’Azur -f- de gueules sur fond d’or

100px-blason-ville-fr-fabrezan-aude-svg

Son nom à travers les siècles

Villa gallo-romaine : Villa Fabriciana (du nom de Fabricuis, soldat de la 10ème légion de César).

974 : In villa Fabriciano. Le village entre dans l’histoire. Il est entouré d’une enceinte de murailles (XIIème siècle).

1222 : Castrum de Fabrezano

1595 : Fabresan

Fabrezà puis Fabrezan tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Le village entre dans l’histoire en 947 (archives de l’Aude) et s’intègre dans le vicomté de Narbonne dont il épouse toute l’évolution totale du domaine royal en 1058.

La famille de Seigneret a possédé la Seigneurie de Fabrezan et de Villerouge la Panouse pendant près d’un siècle, de la fin du 16e siècle à la fin du 17e siècle. Jean de Seigneret, Seigneur de Lasbordes, Trésorier de France, conseiller du Roi à Montpellier, a acquis en 1595, de M. de Beauxchootes, la Seigneurie de Fabrezan. Il habitait également Narbonne ; son tombeau est un magnifique mausolée figurant un chevalier à genoux dans une chapelle côté nord de la cathédrale Saint-Just.

Son petifils, Jean de Seigneret, obtint comme seigneur et baron de Fabrezan,le droit de sièger aux Etats du Languedoc à la place du baron de Castries, qui avait été privé de ce droit pour avoir participé à la révolte du duc de  Montmorency. Il construisit à Fabrezan vers 1640 un château dit Château  neuf sur le fond de la place où se trouvait le château de la vicomté de  Narbonne dit Château vieux. Ce château vieux a disparu et il nen reste que  la tour qui devait en être le donjon.

En 1809  1810  1811 on comble les fossés et on plante les platanes. Il faut  attendre la deuxième moitié du 19e siècle pour que la physionomie change  vraiment : débordement des remparts et création de deux quartiers : saint  Marc vers Lézignan et les Plantiers, vers Lagrasse ; déplacement des écoles,  de la Mairie (1885) et du cimetière. Une délibération est prise le 3 mars 1889  pour la construction de la Fontaine de la République qui sera inaugurée le 14  Juillet 1890.

En 1889, Fabrezan devient le premier relais de transport de lélectricté à   longue distance, après les travaux de lingénieur Escande à Puyvalador et   Axat (usine de Saint Georges) et la création de la société Méridionale de   Transport de Force (SMTF).

Le village bénéficie dun premier éclairage public à lélectricité en 1900.
Cest aussi, en ce temps là, la mise en place progressive du chemin de fer local (les tramways de lAude) et la position relais du village vers Lagrasse,   Monthoumet, Tuchan et La Nouvelle, en fait un petit centre commercial.


 

Les fêtes 1900

De 1990 à 2000, chaque mois de Juillet était marqué par les fêtes 1900. Ces fêtes étaient organisées par le Foyer des Jeunes et d’Education Populaire. Beaucoup de bénévoles s’y sont investis : figuration, ateliers, théâtre, restauration, communication etc…

fete-1900

 

Merci à Monsieur Joël Roure pour son montage.

https://www.youtube.com/watch?v=Plg…